Petites Soeurs de Marie, Mère du Rédempteur 14, rue Pierre Boisramé 53 390 SAINT-AIGNAN SUR ROE

 Nous contacter (Renseignement – Intentions de prières) psm.st-aignan@wanadoo.fr

© Les Editions de la Morinaie  INPI Rennes Mentions légales  

Tel : 02 43 06 58 84     Fax : 02 43 06 93 86


Avec Marie

Nos Liens

Mère Marie de la Croix

notre fondatrice

Textes Spirituels

Notre Famille Spirituelle

Implantations

Notre Histoire

Nos Maisons

Vous êtes ici : accueil >

Nos Publications

Saint Ephrem (v. 306-373), diacre en Syrie, docteur de l'Église

Hymnes sur Marie, n° 7 (trad. Brock, Oeil de Lumière, Bellefontaine 1991, p. 292 rev)

Marie immaculée, comblée d'une grâce particulière venant des mérites

de son Fils.


Vous tous qui discernez, venez, et admirons

la vierge qui est mère, la fille de David...

Venez et admirons la vierge toute pure,

merveille en elle-même, seule dans le créé.


Elle a donné naissance sans avoir connu d'homme,

l'âme pure remplie par l'émerveillement.

Chaque jour son esprit s'adonnait aux louanges,

car il se réjouissait de la double merveille :

virginité gardée, enfant le plus aimé !


Elle, jeune colombe (Ct 6,8), elle a transporté cet aigle,

l'Ancien des jours (Dn 7,9), en chantant ses louanges :

" Mon fils, toi le plus riche, tu choisis de grandir

dans un nid misérable. Harpe mélodieuse,

tu restes silencieux comme un petit enfant.

Permets donc, s'il te plaît, que je chante pour toi...


Ta demeure, mon fils, est grande plus qu'aucune,

pourtant tu as voulu que je sois ta demeure.

Le ciel est trop petit pour contenir ta gloire,

moi, pourtant, la plus humble des êtres, je te porte.

Laisse Ézéchiel venir te voir sur mes genoux,

qu'il reconnaisse en toi celui que sur le char

portaient les chérubins (Ez 1) ... ; aujourd'hui je te porte...

Dans un grand tremblement, les chérubins s'écrient :

'Bénie soit la splendeur du lieu où tu résides !' (Ez 3,12)

Ce lieu, il est en moi, mon sein est ta demeure ;

le trône de ta grandeur est tenu dans mes bras...


Viens me voir, Isaïe, vois, et réjouissons-nous !

Voici que j'ai conçu tout en demeurant vierge (Is 7,14).

Prophète de l'Esprit, riche de tes visions,

vois donc l'Emmanuel qui t'est resté caché...

Venez donc, ô vous tous qui savez discerner,

vous qui, par votre voix, témoignez pour l'Esprit...

Debout, réjouissez-vous, car voici la moisson !

Regardez : dans mes bras je tiens l'épi de vie. "



L'Immaculée Conception de la Vierge Marie